Si vous souhaitez vous porter sur les fruits les plus faibles en sucre, choisissez les framboises, les fraises, les pommes (selon les variétés) ou encore les agrumes. Il est à noter que le goût sucré n’a pas de lien avec le taux de sucre d’un aliment. 

Il faut faire la différence entre glucides et sucre. Les glucides englobent l’association sucre complexe/fibres et non les sucres purs. Les fruits dont la proportion en sucre pur est plus élevée par rapport au sucre complexe sont les bananes, les dattes, les raisins et les litchis.

La banane fait partie des fruits les plus caloriques : autour des 100 kcals au 100 grammes. Et seulement moitié moins pour la pomme. Mais la banane est riche en potassium, fibres, magnésium, tryptophane. Ce dernier acide aminé participe à la lutte contre la dépression : tout au long de la journée, l’acide aminé se transforme en sérotonine, l’hormone du bien-être.

La règle est la même pour tout : il faut une diversification des aliments. Car cela pourrait amener trop de minéraux semblables à chaque repas. Il faut donc miser sur plusieurs fruits.

Tous les fruits sont bons pour la santé : vitamines, minéraux, fibres… On sait qu’ils sont riches en antioxydants, en vitamines C pour l’immunité, et B9, en folates dont on a besoin surtout lors d’une grossesse. Mais aussi en potassium, magnésium (contre le stress), en fer dans certains fruits (les fruits secs, figues etc…)

Pourquoi manger un fruit avant le repas est bon pour la santé ?

D’autres fruits apportent des substances un peu moins connues, comme la bromélaïne, présente dans l’ananas. C’est une substance anti-œdème. Elle ne fait pas fondre les graisses, mais elle fait dégonfler et est diurétique. Dans le raisin, on trouve du resvératrol. C’est un très puissant antioxydant que l’on donne en cure. Quant on trouve de la papaïne dans la papaye, favorisant la digestion des protéines.

En résumé, tous les fruits sont excellents pour la santé, surtout si vous les diversifiez puisque chacun apporte des éléments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Ce qui pourrait être néfaste, ce serait justement de ne se limiter qu’à un seul fruit provoquant ainsi une surdose de potassium ou d’une vitamine, etc…